Nos types de travaux

Pose de robinets de radiateurs

Le robinet thermostatique se décline sous deux principaux types :

  • le robinet thermostatique manuel, dont le réglage s'effectue en tournant simplement la poignée. En général, cinq positions y sont inventoriées (sans compter la sixième correspondant à la fermeture complète du robinet). Elles correspondent à une ouverture plus ou moins grande de la vanne d'arrivée d'eau.
  • le robinet thermostatique électronique, caractérisé par son écran digital et la programmation possible de son fonctionnement par cycles ou tranches horaires. Il s'agit souvent d'un objet connecté pilotable par ordinateur ou smartphone, ce qui n'interdit pas les manipulations manuelles.

La géométrie du corps du robinet thermostatique enchâssé sur la plomberie dépendra de l'installation préexistante. C'est pourquoi corps et tête du robinet peuvent s'acheter séparément. La morphologie du robinet thermostatique définit alors une classification non plus fonctionnelle, mais spatiale:

  • corps en équerre
  • corps droit
  • corps en équerre inversée
  • corps coudé...

Les avantages du robinet thermostatique

On peut, au minimum, trouver trois avantages à équiper ses installations de chauffage avec des robinets thermostatiques:

  • L’impact positif sur le confort des habitants : les pièces sont chauffées en fonction de leur destination et des activités de leurs occupants, au degré près, et sans variation excessive de la température. Les robinets thermostatiques électroniques réalisent à ce titre des prouesses, en particulier ceux associés à une sonde extérieure.
  • L’effet positif sur la diminution de la consommation : l'ADEME (Agence de l’Environnement et de la Maîtrise de l’Énergie) estime entre 3 et 5% les économies accomplies grâce aux robinets thermostatiques. Ce taux monte même à 15% lorsque l'installation des robinets thermostatiques amène à prendre conscience d'une ancienne gestion énergétique défaillante.
  • Un avantage fiscal et financier : la pose de robinets thermostatiques donne droit à l'éco-prêt à taux zéro et même à un crédit d'impôt non négligeables lorsqu'elle est réalisée dans le cadre d'ambitieux programmes de rénovation énergétique.

Les inconvénients du robinet thermostatique

Si le robinet thermostatique est avantageux à maints égards, une mauvaise utilisation de celui-ci peut conduire à un impact négatif, opposé aux effets escomptés. Voici les principaux problèmes rencontrés par les installations équipées de robinets thermostatiques et les éventuelles solutions pour y remédier:

  • une évaluation défaillante de la complémentarité entre thermostat d'ambiance et robinets thermostatiques : il faut savoir que le premier détermine la température maximale supposée régner dans l'habitation. On le place généralement près d'un radiateur ne possédant pas de robinet thermostatique, dans une pièce que vous souhaitez conserver naturellement chaude.
  • le grippage du système : en particulier après les périodes d'inutilisation. On conseille alors de dévisser la tête pour mettre à nu le pointeau et le faire jouer sans le tirer, ce qui risquerait d'endommager le dispositif. La meilleure méthode préventive consiste à laisser les vannes ouvertes (en position 5) même lorsque la chaudière n'est pas allumée.
  • l'emplacement inadéquat de la sonde chargée de relever la température de la pièce chauffée : si la sonde, parfois désolidarisée du robinet, est placée à proximité d'un foyer très circonscrit de chaleur (fourneaux, rais de soleil), le radiateur peut chauffer insuffisamment le reste de la pièce. Il suffit dans ce cas de déplacer la sonde dans un endroit plus représentatif de la température ressentie.

Quelques réalisations «Pose de robinets de radiateurs»